Vous filez le parfait amour avec votre mec depuis bientôt un an, quand celui-ci décide de vous larguer du jour au lendemain.

Complètement éplorée, vous essayez de comprendre pourquoi. Sans grand succès.

Mesdames, sachez que dans 99% des ruptures aussi brutales et inattendues, la raison est qu’il a très probablement rencontré une autre nana.

Peu importe, il ne veut plus de vous et vous êtes inconsolable. Mais j’ai une bonne nouvelle pour vous… Tinder !

1/ L’inscription sur Tinder

Les semaines passent et vous êtes toujours énormément chagrinée. Vous êtes en boucle auprès de vos copines. Vous ne vous en rendez pas compte mais vous commencez sérieusement à les saouler.

Heureusement, l’une d’entre elle a une excellente idée : « Et si tu t’inscrivais sur Tinder ? Cela te permettra de passer à autre chose ! »

Vous ne vous sentez pas encore prête à discuter, rencontrer, séduire d’autres hommes.

Quelques jours s’écoulent quand votre amie revient à la charge : « Alors tu t’es inscrite sur Tinder ? ». Maintenant c’est elle qui vous saoule.

Néanmoins, vous prenez le temps de réfléchir : « Elle a sans doute raison. Après tout, mon ex n’a pas eu de mal à passer à autre chose ; il est temps pour moi d’en faire autant. »

Vous franchissez donc le cap et téléchargez l’application Tinder.

2/ L’utilisation de Tinder

Chaque jour, vous passez plusieurs heures sur l’application. Vous avez pris goût à swiper à droite, à gauche, à discuter avec de charmants jeunes hommes… En tout cas, sur les photos, ils sont charmants.

Vous aimez avoir le pouvoir de donner suite (ou non) à un premier message selon la façon dont les profils vous abordent :

« Hey ! Le séjour Tinder se passe bien ? » : un peu trop classique et trop axé Tinder.

« Coucouuuuuuuuu, ça va toi ? » : le « coucou » est vraiment à bannir.

« Hi, tu habites à Paris ? » : vous avez sûrement à faire à un parisien. Il peut vous intéresser.

« Hello Raphie, comment vas-tu ? Ravi de faire ta connaissance ! » : c’est classique mais pourquoi pas.

« Bonjour Raphie, j’espère que vous allez bien. Je suis ravi de pouvoir discuter avec vous et de faire votre connaissance. Je m’appelle C****, j’habite à Cergy et je travaille à Paris. » : bien trop long comme approche ! Le mec est ennuyeux avant même d’avoir commencé à échanger avec !

 « Hey, coucou, joyeuse Saint-Valentin ! » : c’est gentil de vous rappeler que vous êtes célibataire. En termes de maladresse, vous êtes comblée !

« Bonsoir Raphie, question technique, tu mesures combien ? » : « Salut, je mesure 1m98. »

 « J’aime beaucoup ton écharpe en laine. » : son style chino gris /chemise bleue 3 tailles trop grandes sont sympas aussi !

« Hey coucou Raphie ! Tu profites bien de ton week-end ? Tu étais assise dans quel parc sur la photo avec la nappe dans l’herbe ? » : vous trouvez ce jeune homme un peu trop curieux !

« Salut belle effarouchée » : ?

« Salut Raphie tu vas bien ? Je vie à Paris et toi ? » : les fautes d’orthographe sont rédhibitoires pour vous (et vous avez bien raison).

Cela fait donc près de deux semaines que vous êtes une utilisatrice aguerrie de l’application ; vous chattez avec au moins une dizaine de mecs différents ; des affinités plus ou moins fortes se sont créées avec certains d’entre eux.

Quand un soir, ce fameux George-Jacob avec qui vous discutez quotidiennement depuis le premier jour où vous avez installé l’appli, vous propose (enfin) que vous vous rencontriez le lendemain autour d’un verre.

Le feeling est tout de suite passé avec George-Jacob.

Il a de l’humour, de la conversation, ne fait pas de fautes d’orthographe et a une bonne situation professionnelle. Il aime vous complimenter et vous séduire. Vous l’idéalisez.

Même si sur le papier tout va, vous appréciez discuter avec lui VIRTUELLEMENT et commencez à stresser à l’idée de le rencontrer réellement. Et si le rendez-vous pouvait être un fail ? Vous ne préférez pas l’imaginer.

Heureusement, vous avez 24 heures pour vous préparer psychologiquement.

3/ Le rendez-vous avec George-Jacob

C’est le grand jour ! Ce soir, après le boulot, vous rencontrez votre chouchou Tinder, celui qui vous attire, celui qui vous intrigue depuis 2 semaines : George-Jacob.

Pour l’occasion, vous décidez de ne pas en faire des tonnes. Vous voulez qu’il vous voie et vous apprécie telle que vous êtes, en mode «je sors du travail décontractée mais quand même apprêtée ». Vous optez donc pour une tenue classique et classe : jean, pull-chemise, bottines.

Le rendez-vous est pris à 19h.

Vous arrivez à 19H15 (le quart d’heure de retard obligatoire). Vous le cherchez du regard quand soudain vous entendez derrière vous une voix chuchoter votre prénom.

Vous vous retournez et là, vous restez bouche bée. Auriez-vous oublié de lui poser une question existentielle ? Il semblerait que oui.

George-Jacob est légèrement plus petit que vous ; pourtant vous êtes loin d’être une perche ! Aux premiers abords, cela vous refroidit.

Néanmoins, vous ne pouvez pas faire marche arrière. Vous décidez d’aller boire un verre dans un bar pas très loin.

Vous vous installez et faites exprès de prendre la place à contre-jour pour cacher vos petites imperfections cutanées mais surtout pour pouvoir mieux l’observer.

Le résultat est sans appel : vous êtes déçue.

Celui que vous trouviez si beau en photo l’est beaucoup moins en vrai. Vous n’aviez jamais remarqué qu’il avait quelques dents qui se chevauchaient.

Vous avez soif. Soif d’alcool car vous avez besoin d’un verre pour égayer ce moment si décevant.

Étonnamment, celui qui a l’habitude de vous mettre à l’aise virtuellement le fait beaucoup moins réellement. Vous lui posez toutes les questions basiques qu’il puisse exister sans aucune réciprocité.

Il est temps pour vous d’agir. Vous ne pouvez plus rester une minute de plus avec un mec qui n’est pas dans la séduction, sans humour et ennuyeux comme jamais. Les minutes semblent être des heures.

Vous finissez votre verre cul-sec.

Votre mission : écourter le rendez-vous poliment et rentrer chez vous le plus rapidement possible.

Il vous faut désormais laisser votre bienséance de côté et prendre les devants pour déguerpir, évitant ainsi de devoir répondre à la fameuse question « Je vois que ton verre est vide. On en reprend un ? »

Vous prenez donc votre courage à deux mains, ne lui laissez pas le temps de placer un mot de plus et enchainez « Je suis un peu fatiguée, j’ai eu une dure semaine, on va prendre l’addition et je vais rentrer me reposer. »

VOUS demandez au serveur l’addition. VOUS proposez de partager la note car s’il fallait compter sur lui pour prendre l’initiative de vous inviter, vous y seriez encore.

C’est le moment des adieux. Vous êtes en train de lui tendre votre joue pour lui faire la bise quand soudain il tente une magnifique esquive afin d’essayer d’attraper vos lèvres. Vous vous décalez et lui dite gentiment que c’est un peu trop rapide pour vous. Il respecte et vous laisse partir.

20 minutes plus tard, vous êtes chez vous. Vous regardez votre téléphone.

George-Jacob, 1 nouveau message :

« J’ai passé une très bonne soirée en ta compagnie. J’espère que tu es bien rentrée et qu’aucun mec ne t’a draguée^^. Es-tu dispo demain pour que l’on se voie ? »

Vous venez à peine de vous quitter que le mec vous propose déjà de vous revoir le lendemain sachant que vous lui avez fait quand même plus ou moins comprendre que vous n’étiez pas intéressée.

4/ Comment rembarrer un George-Jacob ?

Voici quelques conseils pour vous débarrasser d’un mec relou :

  • Je sais que c’est difficile à faire mais le mieux est d’être honnête dès le premier rendez-vous. Vous n’avez pas eu le feeling ? Alors dites-lui à la fin du verre ! Même si vous pensez lui faire de la peine, il n’en est rien ! George-Jacob s’en remettra rapidement et dès le lendemain il rencardera une autre nana.

Dans le cas où vous n’osez pas le stopper à la fin du premier rendez-vous, (voire pire, vous finissez ce premier RDV sur un « à bientôt »), alors 3 solutions :

  • Le ghosting version hard

Dans ce cas-là, c’est simple. Vous disparaissez de la surface de la terre et vous le bloquez de partout : Facebook, Whatsapp, SMS, Téléphone et vous supprimez votre match Tinder.

C’est une technique radicale mais efficace.

En revanche, en plus de passer pour une lâche, vous allez également passer pour une méchante (voire une connasse). Mais vous vous en fichez. Vous n’avez pas eu le courage de lui dire la vérité en face, donc après tout, il faut bien que les réseaux sociaux servent au moins à se débarrasser d’un boulet !

  • Le ghosting version soft

Cette possibilité rejoint la première sauf que vous ne le bloquez de nulle part. Au moins vous passez pour une lâche mais assez intelligente pour ne pas rentrer dans les jeux de « je te bloque moi non plus ».

  • La troisième, vous répondez au sms

Vous êtes une personne, empathique.

Vous n’aimez pas faire de mal aux gens et pensez qu’en répondant de façon sincère à George-Jacob, cela limitera les dégâts.

Vous décidez donc de lui envoyer le message suivant : « Salut George, je viens de rentrer. Je préfère être honnête avec toi. Je n’ai pas eu le feeling et pense qu’il est mieux qu’on ne se revoit pas. Je te souhaite bonne chance pour la suite. Raphie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *